médias citoyens participatifs censure article de patricia lasserre

Le paradoxe des médias dits participatifs

Créés dans le but de libérer la vox populi, les médias dits participatifs ne seraient-ils pas tombés dans les travers qu’ils dénoncent ? Fleurissant sur le web ils favoriseraient la libre expression des citoyens dans le respect de chacun (a priori). Inutile d’avoir un diplôme de journalisme donc pour s’exprimer librement dans une tribune ou autre. À condition bien évidemment de tenir un discours cohérent et pertinent. Ça c’est la théorie, qu’en est-il dans les faits ?

Commençons par expliquer leur fonctionnement. Lesdits citoyens sont des amateurs dans le sens noble du terme. Favoriser la libre expression de tous est un principe louable. En ce qui concerne la gestion de ces sites, ces mêmes amateurs sont susceptibles de devenir au bout d’un certain temps et sous certaines conditions des modérateurs, voire des administrateurs : le saint Graal ! Par exemple, après avoir rédigé un certain nombre d’articles ou grâce à une  parfaite maîtrise des règles orthographiques et grammaticales. Passé ce cap vous avez le pouvoir d’autoriser la publication de tel ou tel article. Mais en fonction de quels critères de sélection au juste ? C’est là que le bât blesse…

Prenons un exemple concret : Wikipedia une encyclopédie à vocation culturelle. Or dans la réalité les modérateurs/administrateurs bénévoles empêchent de façon totalement subjective la publication de certaines contributions pourtant décisives et vérifiables, dès lors qu’elles les dérangent. Et ce, sans même prendre la peine de les vérifier. Le motif officiel est le suivant : les chercheurs ne sont pas autorisés à contribuer sous prétexte qu’ils se feraient de la publicité, alors même qu’ils ne citent pas leur nom dans les ajouts. Donc selon eux il est préférable de priver les lecteurs de nouvelles connaissances plutôt que de permettre à un auteur de partager son savoir ! 

Quels sont les motifs réels d’une telle attitude ? Orgueil ? Goût du pouvoir ? Obscurantisme ? Peut-être se sentent-ils humiliés par certains contributeurs du fait d’être eux-mêmes dépourvus d’inspiration ? Mais bien pire ils osent réclamer des dons pour maintenir leurs services, je cite ça ne s’invente pas : « À tous nos lecteurs en France,Pardon pour cette interruption, mais c’est très important : ce jeudi pouvez-vous agir pour défendre Wikipédia ? Notre organisation à but non lucratif ne lève des fonds en France qu’une fois par an. Ce sont vos dons qui permettent à Wikipédia de poursuivre sa mission : offrir du savoir gratuit à tous ceux qui en ont besoin sur la planète. Nous vous demandons humblement un don de 2 ou 3 euros, pas plus. Mais 99% de nos lecteurs vont détourner les yeux et ignorer ce message. S’il vous plait, si vous soutenez la cause de Wikipédia, faites un don aujourd’hui. Merci.« . À qui profite cet argent ???

Le fait est que certains de ces médias gérés par le « bon peuple », sous le masque du populisme bienveillant cachent le visage d’un dictateur bien pire que celui qu’il sont censés pallier.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *